AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Distraction sous les nuages de Forks [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Edward Cullen



Nombre de messages : 20
Age : 25
[ Mood ] : Indifférent
[ Quote ] : Je renonce à être sage. Désormais, je ferai que ce que je veux, et tant pis pour les conséquences.
Date d'inscription : 26/12/2008

Casier Judiciaire
[ Level ]: 3
[ Espèce ]: Vampire
[ Friends ]:

MessageSujet: Distraction sous les nuages de Forks [PV]   Dim 18 Jan - 18:50

    Me préserver pendant quelques heures de la dure loi de l'existence éternelle, voilà ce que j'avais fait cette matinée. On ne m'en avait pas empêché, même Emmett était parti au lycée sans me convaincre de le suivre, et Alice m'avait laissé accomplir ce que j'avais décidé de faire ce jour-là, en dépit de la tristesse que je pus voir passer dans ses yeux lorsque j'avais regardé mes frères et soeurs partir. Personne ne m'avait rien dit...

    Cependant j'avais tout entendu.

    Les interrogations de chacun, le désir de m'encourager, de me rendre la vie meilleure et de m'accompagner dans cette éternité. J'avais également senti tout leur amour par le biais de Jasper, et mon indifférence face à leur soutien muet m'avait déchiré le coeur. Je ne souhaitais pas d'aide, ni être épaulé par mes frères. Je devais subir cette solitude sombre et morose pour compenser le simple fait que j'existais en tant que monstre dans ce monde de pure innocence. Si par ce moyen de rédemption on m'assurait une vie tranquille et bien méritée par la suite, j'étais près à accepter cet état de mélancolie des années durant, sans aucun répit... Mais étais-je vraiment sûr de trouver une sorte de paradis pour vampires ? De par cette conjecture, il fallait avoir une âme, et comme j'en étais dépourvu, l'espérance n'avait plus lieu d'être. Ainsi, je m'affligeais cette douleur dans la seule intention que de me faire pardonner mon existence par tous les humains. Etait-ce trop payé ? De toute manière, qui pouvait me sortir de là... Ma vie semblait figée dans une éternelle lassitude, et pour mon salut ou non, je n'avais rien d'autre de bien intéressant à faire.

    Je garai ma voiture sur le parking du lycée, assez éloignée des autres pour passer inaperçu. Les élèves sortaient pour la plupart de la cafétéria et profitaient de la pause pour se promener au dehors. Leurs pensées cinglèrent mon esprit lorsque j'arrêtai mon examen de conscience, laissant ma concentration libre de tout objet. Sous l'effet de cet assaut, je restai immobile quelques secondes pour bloquer la quantité croissante de pensées superflues et insignifiantes, voire désavantageuses pour certains. Je remarquai que beaucoup de personnes avaient l'esprit tourné vers une nouvelle élève arrivée ce matin, la fille du chef Swan. Quelle idée de venir s'installer dans une ville aussi isolée que Forks... Peut-être était-ce pour se protéger des grandes villes ? Cette supposition me fit sourire. Vraiment, la meilleure protection n'était pas de venir s'abriter chez des vampires...

    Je sortis de la volvo et refermai doucement la portière, tandis que mes yeux dansaient d'un côté à l'autre pour observer les élèves. Je ne vis pas mes frères et soeurs, ils se cachaient sûrement de moi pour me laisser seul et en paix. Je leur en étais reconnaissant. J'avais passé la matinée loin des miens pour ne plus les entendre et ne plus voir se refléter en eux ma propre misère, et je ne souhaitais pas avoir de contact avec eux dans l'instant présent. Il me fallait quelque temps pour revenir vers eux, comme un enfant renfrogné qui attend de laisser échapper ses pensées belliqueuses pour parler à nouveau. J'escomptais moi aussi laisser filer mes préoccupations, mais je sentais qu'aujourd'hui ce serait difficile. De plus, ma soif dévorante ne me permettait pas d'oublier qui j'étais et de me réjouir d'une quelconque manière.

    Je marchai rapidement jusqu'au bâtiment 4 et rentrai dans la salle de biologie vide. Je pressentais que l'heure de cours serait des plus passionnantes. Je m'assis et entrepris de sortir mes livres puis je me figeai en patientant jusqu'à la reprise des cours. Le professeur Banner rentra en premier, l'esprit occupé par le déroulement de sa prochaine leçon. Il ne me remarqua pas tout de suite. C'était tentant... Quelle proie des plus facile. Un sourire carnacier étira mes lèvres et se mua en moue de dégoût. Je me répugnais de penser à tuer ce pauvre homme. J'expulsai l'air emprisonné dans mes poumons d'un seul coup, provoquant au passage le sursaut du professeur. Son coeur palpita et le flot sanguin s'intensifia cependant que j'essayais de ne pas écouter son chant. Assoiffé comme je l'étais, mon état était assez proche de celui de Jasper, et chaque odeur m'attirait.


    — Ah, c'est vous monsieur Cullen.

    Je lui souris faiblement et il continua de revoir ce qu'il avait préparer pour son cours.

    Bientôt, les élèves arrivèrent en masse à l'entrée de la salle et se dirigèrent chacun vers leur place respective. Bien entendu, personne n'était assez fou pour s'asseoir à côté de moi. Leur attirance envers mon espèce avait quelque chose de si étrange que les humains ne poussaient pas leur curiosité jusqu'à l'extrême. D'ailleurs, leur instinct leur faisait même sentir de fuir notre compagnie, en dépit de leur envie de nous approcher. Dommage que la relation entre le prédateur et la proie ne fut pas au programme cette année...

    Je relevai soudain les yeux vers Angela Weber qui venait d'entrer dans la pièce car les pensées de celle-ci étaient toutes tournées vers la nouvelle. Isabella Swan – ou plutôt Bella, elle préférait le diminutif et corrigeait sans cesse ceux qui la nommaient Isabella. Je me doutais qu'elle aussi était obsédée par la fille du chef Swan, qui était alors le premier évênement de l'année scolaire susceptible de durer longtemps, mais elle ne pensait pas à elle en tant que nouveauté dans la petite ville ennuyeuse : *J'espère qu'elle réussira à s'intégrer, j'imagine bien ce que cela peut être difficile que de débarquer ici alors que tout le monde se connait... Zut ! Elle ne pourra pas se mettre à côté de moi pour ce cours-ci...*

    Je penchai légérement la tête et vis la nouvelle. Je connaissais déjà le moindre de ses traits avec une netteté relativement imparfaite par le détour de toutes les pensées que j'avais dès lors entendues. Ma propre vision de cette humaine ne m'apporta rien de plus, si ce n'était que les teintes exactes de sa peau, de ses yeux et de ses cheveux, qui s'étaient mélangées chez les différents esprits. Elle arborait une attitude réservée et je me demandais bien à quoi elle pensait. J'entrepris alors de trier l'afflux de pensées inintéressantes pour me concentrer sur les siennes propres.

    Mais je n'entendis rien du tout.

    Aucun son ne s'échappait de son esprit, aucun murmure, aucun souffle. Je la regardais toujours, elle n'était qu'à quelques mètres de moi, et pourtant je ne l'entendais pas. C'était comme si elle n'existait pas. Jamais un tel phénomène ne s'était produit auparavant. Je ne comprenais pas. J'entendais toujours les pensées des autres élèves, mais rien émanait d'elle. Son esprit m'était inlisible, impénétrable, comme s'il échappait aux lois spirituelles imposées à tous, humains comme vampires.


    Je fronçai légérement les sourcils et détournai les yeux de Bella Swan. La journée ne s'annonçait pas si lassante que cela, après tout...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Distraction sous les nuages de Forks [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Résolu] Formatage sous W7
» Bug sous linux:
» Affichage sous IE des smileys et gif animés
» [Résolu] Problème affichage diapo powerpoint sous firefox
» [Résolu] Scanner Canon sous Vista

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: FORKS♥Raining.City&Vampires.Territory :: #Forks High School :: #Salles de cours-
Sauter vers: