AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 *I don't like school__#

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jasper W. Hale



Nombre de messages : 51
Age : 26
[ Love ] : ♥ Alice ♥
[ Mood ] : I don't know... good ?
[ Quote ] : When I look at you I remember how it was before I met you... A nightmare.
Date d'inscription : 10/01/2009

Casier Judiciaire
[ Level ]: 2
[ Espèce ]: Vampire
[ Friends ]:

MessageSujet: *I don't like school__#   Lun 12 Jan - 23:35

    Et une nouvelle journée s'annonce à Forks, dont également une nouvelle journée de cours, c'est à dire au lycée. Tout les Cullen's se préparaient à se rendre au lycée. Aujourd'hui par chance, ou plutôt, par malchance il n'y avait pas tellement de soleil. Tous semblaient assez motivé pour se rendre au lycée, sauf Rosalie qui elle ne semblait pas trop d'humeur mais heureusement son chéri était là pour la mettre un peu sur les rails, et puis Jasper non plus n'en avait pas très envie. A vrai dire, il le faisait juste pour Alice sinon il s'en passerait bien. Le fait de se rendre au lycée, dans un lieu aussi fréquenté par les humains le rendait presque malade. Cependant on pouvait dire que ça lui faisait un bon petit "entrainement". Mais se qui était aussi difficile ce n'était pas seulement le fait de vouloir goutter à leur sang, mais aussi de ressentir tout se que les humains ressentaient autour de lui.

    Jasper avait le pouvoir de ressentir les sentiments des autres, voir même de les modifier si il le veut presque comme de l'empathie. Voilà pourquoi il peut avoir l'air d'être sur une autre planète de temps à autres. Tous les jeunes de la famille montèrent donc dans la décapotable pour se rendre au lycée. Une fois arrivée, tous les yeux étaient rivés sur eux, comme toujours. Ils entrèrent tous ensemble dans l'établissement, commençant par se rendre dans les couloirs puis chacun suivirent leur emplois du temps. Le premier cours de la matinée semblait durer des siècles. Jasper ne montra aucun signe de vie durant le cours mais semblait beaucoup plus vivant à l'entente de la sonnerie. Une fois sortie, il partit en direction des casiers pour y déposer quelques affaires.

    Malheur, il y avait du monde dans ce couloir. Plusieurs personnes se mettaient à le frôler, un enfer pour lui. Appuyé contre son casier, ne cessant de respirer l'odeur de tous ces humains, il tenta de garder son calme et métrise de lui. Heureusement qu'il avait un minimum de métrise même seul. Jasper rouvrit les yeux refermant tranquillement son casier gardant un livre entre les mains. Il alla se positionner dos à un mur pour le moment de la pause. Il devait s'occuper l'esprit. Il commença donc à plonger son regard dans son bouquin faisant le moins attention possible à se qu'il se passait autour même si la tentation était grande...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edward Cullen



Nombre de messages : 20
Age : 25
[ Mood ] : Indifférent
[ Quote ] : Je renonce à être sage. Désormais, je ferai que ce que je veux, et tant pis pour les conséquences.
Date d'inscription : 26/12/2008

Casier Judiciaire
[ Level ]: 3
[ Espèce ]: Vampire
[ Friends ]:

MessageSujet: Re: *I don't like school__#   Dim 18 Jan - 15:08

    J'ouvris les yeux.
    Allongé de tout mon long sur l'herbe humide et fraîche de la clairière, les mains croisées derrière ma tête, je regardai un instant les branches des arbres se mouvoir selon le caprice du vent. J'écoutai sa tendre caresse, son doux effleurement passant entre les conifères, et assistai à sa musique étrangement rythmée. C'était l'un des seuls plaisirs que je pouvais m'accorder sans trop méditer sur mon sort, sans épier malgré moi les pensées des autres. Une sorte de sommeil réparateur, sans endormissement.

    A travers l'épaisse couche nuageuse, des rais de lumière tombèrent sur moi, provoquant un intense scintillement là ou ma peau était à découvert. Je bondis sur mes pieds et courus à l'ombre, rebuté par cet effet anormal du soleil sur mon corps qui obligeait ma famille à se cacher aux yeux des autres. Quelle éternité misérable... Jamais aucun prédateur ne s'était dissimulé devant sa proie, et c'était pourtant ce que nous faisions tous les jours. L'ironie du sort, sans doute.

    Je me retrouvai bientôt accompagné dans ma course par les pensées diverses de mes frères et soeurs et de mes parents, que j'essayai avec difficulté de rejeter pour leur laisser le peu d'intimité que je pouvais leur fournir. Je savais désormais où ils se trouvaient tous, leur préoccupation du moment et leurs projets en tête pour la journée. Depuis si longtemps que l'on vivait ensemble, ils n'avaient plus à l'esprit le fait que je pouvais déchiffrer chacunes de leurs pensées et vivaient comme si de rien était. Cependant, cette intrusion constante me rendait souvent mal à l'aise, en dépit que je pouvais à tout moment soulager ma conscience en m'éloignant de toute personne susceptible de raisonner. Mes épaules s'affaissèrent de quelques centimètres lorsque je lus chez Esmée son inquiétude à mon sujet. Elle se demandait si mon comportement de solitaire ne traduisait pas ma mélancolie et ne savait pas comment remédier à cela. Je décidai de me faufiler par la baie vitrée de ma chambre pour ne pas la croiser.

    Jetant un coup d'oeil vers ma montre, je compris la raison de la faible agitation qui régnait dans la villa : le départ pour le lycée. C'était une chose si superfétatoire dans mon existence que je m'étonnais comment les autres pouvaient quelques fois apprécier de s'y rendre. Voir constamment les mêmes visages, sentir les mêmes odeurs et suivre les mêmes cours encore et encore... C'était dans ces moments là que je voulais croire dur comme fer à l'expression « ennui mortel », cependant, j'étais contraint de le subir chaque jour depuis tant d'années que je m'étais résolu à affirmer que les expressions idiomatiques étaient toutes fausses et que je ne pouvais pas littéralement mourir d'ennui... Tant pis.

    Je changeai rapidement de vêtements et me rendit dehors. Rosalie avait déjà sorti sa flamboyante décapotable et je me joignis aux autres pour aller au lycée. En chemin, je lançai de rapides coups d'oeil vers Jasper. Celui-ci était en proie à la plus grande affliction du monde, et son état me dérangeait. Surtout, il savait pertinemment que je connaissais dans les moindres détails ses pensées assassines et ses efforts pour les contenir car lui-même ressentait mes propres sentiments. En un sens, lui aussi pouvait à un degré moins élevé que le mien lire dans les esprits.

    La perpétuelle fascination des humains nous frappa une nouvelle fois alors que nous descendions de la voiture, et je leur répondis à tous par l'indifférence la plus neutre possible. Mon regard se perdait pourtant parfois sur le visage de certains élèves en raison de leurs pensées toutes plus différentes les unes que les autres. Je servais un peu d'avant garde, en sachant par avance vers qui nous pouvions nous diriger ou bien alors qui allait nous agacer. De cette manière, nous pouvions contourner les gêneurs et suivre tranquillement notre route.

    Lorsque nos chemins se séparèrent, je regardai fixement Jasper qui était au côté d'Alice. J'étais persuadé qu'il se maîtrisait de plus en plus, cependant une seule odeur pouvait faire écrouler ses défenses et le rendre plus dangereux que jamais. Puis je me tournai et me dirigeai vers le cours de physique, m'apprêtant à rentrer en hibernation pendant une heure.
    La comparaison me fit sourire, ce fut le seul mouvement que l'on put apercevoir avant mon immobilité complète...

    Cinq secondes avant la sonnerie de fin de cours, je rangeai mes affaires et me levai puis sortis avant que tous les autres ne se fussent levés. J'errai sans but dans les couloirs lorsque je perçus un faible affolement. Je triai toutes les pensées qui se bousculaient dans mon esprit et trouvai enfin la source que ce ressentiment. Je pressai le pas et aperçus alors Jasper, qui tentait par tous les moyens de contrôler ses envies meurtrières. Je n'intervins pas, le laissant seul combattre ce fol désir d'une puissance extrême. Il devait se maîtriser, et ces journées passées en compagnie d'une quantité d'humains constituaient pour lui ce qu'il appelait des « entrainements ». Lorsqu'il plongea son attention dans le livre qu'il portait, je reçus un étrange amalgame de mots tirés des pages qu'il lisait et de pensées personnelles. Je m'avançai donc vers lui et déposai ma main sur son bras, dardant sur lui un regard insistant : je partageais ce qu'il ressentait, et lui apportais mon soutien le plus fervent.


    Que pouvais-je faire de plus en compensation à ses pensées qu'il ne réussissait pas à me cacher ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jasper W. Hale



Nombre de messages : 51
Age : 26
[ Love ] : ♥ Alice ♥
[ Mood ] : I don't know... good ?
[ Quote ] : When I look at you I remember how it was before I met you... A nightmare.
Date d'inscription : 10/01/2009

Casier Judiciaire
[ Level ]: 2
[ Espèce ]: Vampire
[ Friends ]:

MessageSujet: Re: *I don't like school__#   Dim 18 Jan - 22:01

    Que ne ferait-il pas par amour pour Alice ?
    Le lycée était une véritable torture pour les vampires, principalement pour ceux qui tentent de devenir végétarien alors que dans le passé ils avaient pris l'habitude de se nourrir que de sang humain. C'était le cas de Jasper. C'est vrai, ce n'est pas comme si durant sa vie de vampire il n'avait jamais gouté au sang humain. Au contraire, il y avait bien pris gout, ça lui plaisait voir même l'amusait presque. Heureusement il a bien changé et cela grâce à Alice, Carlisle, Esmée et tout le reste de la famille. Seulement son passé le poursuivra toujours malgré lui.

    Un jour, Jasper se regarda dans un miroir et aperçu son reflet. Il ne vit pas lui, mais un monstre, un autre Jasper. Depuis, le fait de se voir dans un miroir lui donne plus ample motivation pour ne plus ressembler à un monstre tout en sachant que le travaille ne sera pas une tache facile. Cela en vaut la chandelle. Même si il lui arrive d'avoir peur de lui même, il sait qu'il n'est pas seul, qu'il peut compter sur les autres, mais aussi il sait qu'il en est capable. Si les autres y arrive, pourquoi pas lui ? Tous ont tellement fais pour lui, son pire cauchemard serait de les décevoirs et de retrouver ses vieux démons.

    Voilà que même le fait de lire un livre n'était pas une tache facile. Il ne cessait d'entendre les pensées de chaque élèves passant sous son nez. Quelques unes pensaient des choses à faire rougir sur lui, d'autres semblaient totalement effrayés en le voyant. Tout en lisant, il faisait un travail sur lui même, et seul. Pour une fois Alice n'était pas à ses côtés, mais elle n'était pas très loin tout comme... tiens Edward. Jasper savait qu'Edward était non loin de lui, mais il ne leva pas la tête pour autant.

    Le blondinet termina de lire le chapitre du livre qu'il avait entamé, puis ferma doucement son livre sentant presque aussitôt une main sur son bras. Il redressa le menton, noyant son regard dans celui d'Edward. Son regard était insistant, tandis que celui de Jasper lui présentait sa gratitude. Il aimait beaucoup Edward, et le considérait comme un vrai frère. Il s'est toujours senti compris par ce dernier. Le vampire lui adressa enfin un faible sourire. Il commençait à sentir son esprit s'apaisait un peu plus, surement grâce à la présence d'Edward.

    Il garda son livre dans une de ses mains, tandis qu'il se tourna complètement pour faire face à son interlocuteur. Edward semblait aller bien. Le regardant toujours il lui demanda alors sereinement :


    - Alors comment c'est déroulé ton premier cours de la journée ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edward Cullen



Nombre de messages : 20
Age : 25
[ Mood ] : Indifférent
[ Quote ] : Je renonce à être sage. Désormais, je ferai que ce que je veux, et tant pis pour les conséquences.
Date d'inscription : 26/12/2008

Casier Judiciaire
[ Level ]: 3
[ Espèce ]: Vampire
[ Friends ]:

MessageSujet: Re: *I don't like school__#   Sam 31 Jan - 19:14

    Ma présence le rasséréna un peu. Les pensées de Jasper changèrent du tout au tout, ayant désormais comme principal sujet notre famille. C'était en elle qu'il recherchait du réconfort et de l'aide lorsqu'il avait des difficultés à se maîtriser. Sa foi en Carlisle et Esmée, en Alice Emmett et Rosalie le protégeait du moindre écart aux règles imposées par notre père. Il croyait en eux, il ne voulait pas les décevoir et se décevoir lui-même. Ainsi, lorsque la soif essayait de prendre le dessus sur sa raison, il se rappelait sa vision du monstre qui défigurait les traits de son visage. Tant que lui et ce monstre formaient deux personnes distincts, il était sûr de chasser la soif dévorante de ses pensées, malgré qu'elle lui brûlait les narines et humidifiait sa langue du venin mortel.

    Lorsqu'il leva les yeux vers moi, mon visage se détendit également et je le remerciai d'un sourire fugitif. Ses pensées à mon égard ravivaient le feu qui était en moi, repoussant les ombres de la solitude aux coins de mon esprit et me rassurant que mon existence avait un but, aussi faible fut-il. C'était dans ces moments-là que je reconsidérais mon jugement, que je me disais finalement que la faculté de lire dans les pensées relevait de la bénédiction. Tandis que je pouvais réagir en fonction des pensées de Jasper, lui me renvoyait mon propre amour fraternel. Nous nous soutenions tous les deux, sans même échanger un mot. Notre compréhension mutuelle rendait notre relation particulière, si bien que parfois nous nous abstenions de parler et nous concentrions nos pensées ensembles. Lui reconnaissant mes états d'âmes, moi ses états d'esprits.

    Jasper me sourit en retour et me fit face. Je me surpris une fois de plus par ses pensées pleines de sollicitudes lorsqu'il remarqua que de bons sentiments émanaient de moi. Jasper recherchait toujours lui aussi un moyen d'aider les autres. A l'instar de ma faculté, la sienne avait ses inconvénients cependant qu'il savait très bien s'en servir à bon escient. Ses pensées devenues moins violentes, il prit la parole :


    — Alors, comment s'est déroulé ton premier cours de la journée ?

    Je souris faiblement. J'étais pris dans une routine telle que j'étais prêt à lui répondre comme toutes les fois, mais je me retins. Jasper, lui, avait conscience que chaque jour était un jour nouveau, car il avait constamment en tête l'idée d'un avenir meilleur, sans souffrance, cependant que moi, je trouvais toute cette mise en scène de la vie ridicule et monotone. Je ne pouvais même plus m'étonner sur quoique ce soit tellement je n'étais pas à l'écoute du monde qui m'entourait. L'habitude me rongeait.

    J'entrepris de me remémorer les quelques souvenirs qu'il me restait de l'heure précédente, non pas que je ne m'en souvienne pas mais je n'avais pas été intéressé par le cours ni par les élèves alors je ne disposais que de peu d'informations. Que s'était-il bien passé...
    Je fronçai légérement les sourcils en m'apercevant que je n'avais pratiquement pas fait attention à cette première heure de cours.


    — Je n'en ai pas la moindre idée, répondis-je en haussant les épaules.

    Mon visage se détendit face à cette réplique peu commune. J'élargis les perceptions de mon esprit pour trouver un quelconque élève qui avait suivit mon cours, dans l'espoir d'en dire un peu plus, mais je laissai rapidement tomber : tout cela n'avait aucune utilité. Le silence s'installa sans que je le brisai. Je n'avais rien à lui demander, je connaissais déjà la réponse à toutes mes questions. C'était quelque fois gênant pour nous deux, et la plupart du temps, avec n'importe quel membre de la famille, c'était à l'autre de poser des questions.

    Une pensée solitaire traversa l'esprit de Jasper et attira mon attention.


    — Jasper, la partie de base-ball de ce soir est reportée, lui fis-je remarquer. Mais une petite chasse entre frères te tenterait-elle ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: *I don't like school__#   Aujourd'hui à 18:23

Revenir en haut Aller en bas
 
*I don't like school__#
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: FORKS♥Raining.City&Vampires.Territory :: #Forks High School :: #Casiers&Couloirs-
Sauter vers: