AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Edward Cullen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Edward Cullen



Nombre de messages : 20
Age : 25
[ Mood ] : Indifférent
[ Quote ] : Je renonce à être sage. Désormais, je ferai que ce que je veux, et tant pis pour les conséquences.
Date d'inscription : 26/12/2008

Casier Judiciaire
[ Level ]: 3
[ Espèce ]: Vampire
[ Friends ]:

MessageSujet: Edward Cullen   Sam 27 Déc - 2:56

Cette fiche est postée à titre indicatif. Des changements surviendrons jusqu'à ce que chaque critères soient dûment remplis. Merci de votre compréhension ^^


Cullen Edward
« Je renonce à être sage. Désormais, je ferai que ce que je veux, et tant pis pour les conséquences. »




I . IDENTITY


    # Nom : Cullen (né Masen)
    # Prénom : Edward ; Anthony
    # Date de Naissance : 20 juin 1901
    # Age : 105 ans
    # Espèce : Vampire
    # Age lors de la transformation : 17 ans
    # Regime alimentaire : Végétarien



II . CHARACTER


    # Portrait physique : Edward est d'une beauté incomparable, de celle qui sourit à vos yeux et vous éblouient littéralement. D'ailleurs, il lui arrive d'user de son apparence, dans un simple but pratique : personne ne résiste à son charme transcendant.

    Le qualificatif le plus usité pour décrire sa personne est « froid », non pas parce que son corps ne dégage aucune chaleur, mais parce que sa peau d'albâtre et ses yeux, qui ne cessent de changer de couleur, lui donnent une impression d'étrangeté dangereuse, et paradoxalement attirante. On leur donne souvent la comparaison du métal d'oré en fusion. La couleur de ses iris peut être proche de la topaze et vire, de plus en plus sombre, au noir. Quand ils arborent cette couleur-ci, il essaie de les cacher en laissant quelques mèches rebelles couleur cuivre sur ses yeux. Ses cheveux lisses et effilés pourraient paraître négligés tant les mèches sont de différentes longueurs, et il est vrai qu'il n'y prête guère attention. D'un roux cuivré brillant, sa chevelure caresse un visage aux traits fins d'une rare perfection qui ne connaissent qu'une unique expression : l'indifférence. Cependant, il peut lui arriver parfois d'arborer un sourire en coin rayonnant. Seuls ses yeux sont empreints des vicissitudes de son existence et renferment un mystère et une inébranlable impassibilité, lui conférant un regard d'une placidité absolue qui donne à autrui l'impression d'être paralysés, sondés jusqu'aux tréfonds de leur âme – du moins, pour ceux qui en ont une. Sa bouche sculptée dans une éternelle moue de lassitude s'harmonise parfaitement avec ses fins sourcils en constant mouvement. Sa mâchoire glabre est forte mais rend son visage d'une admirable douceur.

    Son corps élancé et son maintien désinvolte ne fait qu'assurer son charme. Sa grande taille lui rend un corps longiligne, consolidant encore plus son aspect impressionnant. Sa carrure est très fine, cependant il n'a nul besoin d'affirmer sa musculature : son statut de vampire lui apporte toute la force nécessaire. Il apparaît vêtu très sobrement. N'importe quelle tenue sur lui le rend élégant et le distingue fortement, l'accompagnant dans la grâce de chacun de ses gestes.


    # Personnalité / Caractère : Ses siècles d'existence ont fait de lui un vampire qui sait attendre. Il sait le temps que prend toutes choses, dans ce monde peuplé d'immortels, et connait tous les avantages et secrets de la patience. Toute sa vie repose sur ce principe. De ce fait, il est d'un tempérament relativement calme et il supporte ses échecs (si maigres soient-ils) avec beaucoup de sang-froid (comble de la félicité, le sien est glacé).

    Edward est un « jeune homme » qui aime la bienséance. Les époques qu'il a traversées l'ont certes instruit de cette politesse assez rare de nos jours, qui fait fondre beaucoup de femmes insouciantes pour son plus grand désintérêt.

    Malgré toutes les personnes qu'il attire, il est assez solitaire. D'ailleurs, Edward est peu loquace, préférant garder ses pensées pour lui-même, ainsi que celles des autres... De cette attitude, on lui donne une personnalité peu affable et froide, et il s'en contente très bien ; son principal souci étant bien entendu d'être le plus discret possible.

    C'est un excellent observateur, ce qui lui permet d'apprécier la moindre réaction des êtres qui l'entourent, leur moindre geste. Il apprécie se distraire en observant les gens du coin de l'oeil et en écoutant leurs pensées. Cette faculté lui est très utile pour évaluer les gens à leur juste valeur, cependant qu'elle lui permet de connaître tout sur tout le monde. Il sait se servir de ce don à bon escient, l'expérience de l'âge lui donnant une certaine objectivité, qui est d'ailleurs essentielle pour ne pas tomber dans la solitude la plus complète : l'hypocrisie et le mensonge sont des tares si courantes chez les humains que leur compagnie peut lui être dérangeante s'il se remémore de toutes les bassesses qu'il a pu entendre.

    Edward est neutre dans ses sentiments et semble n'avoir aucune émotion. Cependant, il lui arrive d'être impulsif voire violent pour protéger sa famille. Il peut également se montrer têtu. Il est perfectionniste et aime garder le contrôle sur toutes les situations, si bien qu'il hait être dominé par son instinct de vampire, une sensation repoussante qu'il s'efforce de contenir. Il se refuse à mordre un humain, simplement par le fait qu'il en ait lui-même perdu son âme... Il se considère parfois comme un véritable monstre doté d'une éternelle existence inepte lorsque son désir de planter ses dents dans le cou d'un humain est trop fort. Sa famille est la seule chose pour laquelle il accepte encore de vivre. Leur présence est appaisante, Edward aime tout particulièrement les couvrir de joie tandis qu'eux lui apportent l'espoir. C'est aussi avec eux qu'il goûte au plaisir de la chasse, se prêtant au jeu du premier arrivé premier servi, malgré qu'il ne convoite que le met le plus délicat : le puma. La seule fragrance délicatement parfumée, la seule fragrance vraiment attirante...


    # Particularité(s) : Outre les attributs inhérents aux vampires, Edward a la capacité de lire dans les pensées. Il court aussi plus rapidement que la plupart des vampires.



III . HISTORY


    Se reporter au poste suivant.




IV . OTHER


    # Avatar / Acteur : Robert Pattinson
    # Code : ***


V . AND YOU?


    # Pseudo : Aucun en particulier !
    # Prénom : Ju ^^
    # Date de Naissance : 11/11/91
    # Goûts (musique, séries, films) : Mes goûts musicaux sont très larges, quant aux séries j'apprécie plus particulièrement celles du genre fantastiques, et également lorsque le protagoniste est perspicace et sarcastique, rempli d'humour noir ! Et pour les films... Un nombre inconsidérable de genres très divers !
    # Connaissance du forum : Un top site !
    # Appréciation du forum : Intéressant... :P


Dernière édition par Edward Cullen le Sam 27 Déc - 18:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edward Cullen



Nombre de messages : 20
Age : 25
[ Mood ] : Indifférent
[ Quote ] : Je renonce à être sage. Désormais, je ferai que ce que je veux, et tant pis pour les conséquences.
Date d'inscription : 26/12/2008

Casier Judiciaire
[ Level ]: 3
[ Espèce ]: Vampire
[ Friends ]:

MessageSujet: Re: Edward Cullen   Sam 27 Déc - 17:53

III . HISTORY


    La fièvre était insupportable, fulgurante, dévastatrice.
    A plusieurs reprises, j'avais escompté que la mort remportât ce duel, arrachant cette souffrance pour enfin me laisser en paix. Mais elle ne semblait pas vouloir mettre fin à ma vie et me laissait à l'agonie.
    Etais-je prêt à mourir ?
    Oui.
    J'étais prêt à mourir pour que la douleur s'arrête, prêt à mourir pour ne plus me sentir affaibli, prêt à balayer tout mon passé pour mon salut. Prêt à tout laisser...


    — Edward... Edward.... Edward..

    Je me figeai pour écouter cette litanie, me rappelant à la réalité. Je n'osais ouvrir les yeux de peur de voir ce qui m'entourait, cependant que j'essayais de reconnaître cette voix transformée par l'affaiblissement physique. Elle ne faisait que répéter ce nom, encore et toujours. Ses intonations ne m'étaient pas inconnues, la manière de prononcer mon nom était familière. Je tentai de me souvenir, mais oublier mes tourments étaient un effort inconsidérablement ardu.

    — EDWARD !...

    Le cri me brisa les tympans, déchirant par la même occasion le voile de langueur qui avait peu à peu entourer mon esprit dans une ultime protection contre la folie. C'était comme si la lumière parcourait chaque recoin de ma tête, ravivant mes souvenances dans un dégradé de couleurs vivifiantes. Et alors, je compris que je ne pouvais pas mourir. Je devais vivre pour cette voix, je devais vivre pour elle... Je devais vivre pour ma mère. Comment avais-je pu penser à m'en aller alors que ma mère se battait corps et âme pour se maintenir en vie ? Comment avais-je seulement pu décider de mourir égoïstement, la laissant seule aux prises de la fièvre ? Je ne devais pas mourir. Pour elle.

    La panique me gagna, accélérant ma respiration déjà fatiguante. Je toussai en réponse à cet apport en air grandissant. Une main froide vint se poser sur mon front tel un ultime remède. Etais-je si brûlant pour avoir l'impression qu'on me déposait de la glace ? Pourtant, je ressentais le contour de cette main aux doigts longs et fins. Cette sensation de fraîcheur était la bienvenue, je souhaitais qu'elle restât pour toujours collée à mon front. J'essayai d'ouvrir les yeux pour voir qui m'apportait ce faible réconfort, mais je ne distinguai rien tant ma vue était brouillée. On m'essuya alors les yeux, retirant les grosses gouttes froides de ma sueur. La main ne m'avait pas encore quitté, et je levai les yeux pour voir qui se tenait près de moi. J'eus juste le temps d'apercevoir une blouse blanche et un visage en proie à la plus terrible indécision avant de me sentir nauséeux et de fermer les paupières. L'atmosphère était intolérablement lourde. J'eus vaguement la sensation que mon esprit s'égarait lorsque la main quitta mon front. Je gémis alors qu'on m'enlevait un confort plus que nécessaire. Je perçus à côté de moi un léger frémissement puis la voix s'exprima de nouveau, avec cette fois plus de force et de conviction.


    — Faites tout ce que vous pouvez pour le sauver !

    — Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir, assura une voix douce.

    Aussitôt, un bras se cala sous mes jambes tandis que l'autre entoura mes épaules. J'ouvris vivement les yeux et mon regard tomba sur celui de mon porteur, rassurant et déterminé. Lorsque je compris qu'il allait m'emmener, je me débattis faiblement et mes yeux balayèrent la salle de tous côtés, dans le vain espoir d'apercevoir ma mère. Cet affolement me terrassa et ma tête retomba sur le torse de l'homme, dur et froid.



    Je repris connaissance dans les bras de l'homme. Je ne savais pas si j'étais sous l'emprise du délire, mais je ne percevais que mon porteur, et autour de lui un défilement désordonné d'ombres et de lumières. J'essayai de me concentrer sur lui pour garder mon esprit alerte. Ses yeux brillaient d'une étrange lueur dorée, son regard fixé droit devant lui. La pâleur de son visage se découpait sur la nuit noire, le rendant presque immatériel. Je fermais un instant les yeux pour contenir un haut-le-corps, puis reportai mon attention sur son expression. Ses traits étaient durs, sa mâchoire crispée, ses sourcils froncés. Sa tension était évidente, mais je ne la comprenais pas. Mon regard glissa le long de sa chemise et j'aperçus une étiquette accrochée à la poche gauche de sa blouse. Je réussis difficilement à déchiffrer les inscriptions : « Dr. C. Cullen ».

    Pourquoi m'avait-il éloigné de ma mère ? Je devais être auprès d'elle, la soutenir. Je ne voulais pas l'abandonner.
    Je me souvins alors de sa requête.
    Etait-ce dans le but de me sauver que le docteur Cullen m'avait enlevé de l'hôpital ? C'était insensé. Où voulait-il trouver un remède capable de combattre la mort ?

    Soudain, la douleur devint intolérable.
    J'arquai le dos et serrai les dents pour réprimer un cri. J'étais transpercé de toute part, haletant avec difficulté, tandis que le froid s'emparait de moi. Ma vue se troubla alors que je sentais le roulement de gouttes glacées le long de mes joues. Mon esprit n'était plus à même de penser, il ne me faisait que sentir la souffrance de mon corps recroquevillé, parcouru de légers soubresauts qui s'intensifiaient. Entre mes paupières entrouvertes, je vis le docteur me regarder avec horreur. Le défilement s'était brusquement arrêté, me laissant contempler les ténèbres nocturnes. Les spasmes de mon corps se calmèrent, ma respiration redevint normale. Je reposai ma tête sur le bras de mon porteur, le visage tourné vers le ciel. Paisiblement, je sentais le froid m'envahir, s'immiscer dans les moindres recoins.

    Le docteur me déposa à terre.

    Il avait échoué. Il n'avait pas dignement fait honneur à ma mère. J'allais mourir.

    L'homme s'agenouilla à côté de moi, les traits meurtris dans une expression d'intense compassion. Il attrapa mon visage et m'obligea à le regarder.


    — Je suis désolé, tellement désolé ! se lamenta-t-il.

    Il ne m'avait pas sauvé. Pensait-il avoir bonne conscience si je lui disais qu'il avait tout fait ce qui était en son pouvoir, comme il l'avait promis à ma mère ?

    Il reposa délicatement ma tête sur le sol, s'excusant toujours. Sa silhouette se pencha sur moi, sa bouche s'ouvrit. Je vis ses dents blanches et droites scintillées un instant, avant qu'il ne se jette sur moi. Je poussai un faible cri de surprise, puis ressentis aussitôt une apathie grandissante dans tout le corps. Mon coeur s'affola, accroissant ma paralysie.

    Puis je me sentis mourir.

    La douleur dépassait tout ce que je pouvais supporter. Le feu de mes veines se propageait rapidement, tandis que j'hurlais à la mort. Mon coeur battait de plus en plus vite, ne me laissant aucun répis et poussant l'incendie dans tous mes membres.


    — Pardon... Pardon... Pardon... ne cessait de psalmodier le docteur alors qu'il s'affairait à me faire souffrir.

    Je ressentis un dernier pincement puis plus rien.


    ***


    Je tournai brusquement la tête, chassant ce souvenir.

    Je ne reprochais nullement à Carlisle de m'avoir transformé. Je me reprochais à moi-même ce que j'étais devenu. Un monstre et un meurtrier sans âme. J'avais certes peu goûté au sang humain, mais le simple fait d'éprouver cette attirance encore aujourd'hui me répugne. A l'instar de Carlisle, j'avais adopté son régime alimentaire, avec force difficulté. Cependant, Carlisle m'avait soutenu dans cette épreuve en compagnie de sa femme, Esmée, transformée quelques années après moi. Tous deux ont été d'une grande aide pour moi. Notre lien étroit et le même secret que nous partagions nous a sensiblement rapproché, si bien que je les ai très tôt considérés comme mes parents dans cette nouvelle vie éternelle.

    J'avais tout perdu dans ce changement.
    Ma vie, mon humanité, mon âme...

    Souvent, je m'imagine quelle vie aurais-je eue si tout cela n'avait été qu'un mauvais cauchemar. J'aurais certainement suivi la route que mon père avait tracé, me faisant avocat à mon tour, à Chicago.

    Carlisle avait jugé bon alors de me trouver une compagne, dans l'intention de me sortir de ma mélancolie. Ce fut ainsi que nous avons accueilli un nouveau membre dans notre famille. Les espérances de Carlisle n'aboutirent pas, aussi belle fut elle. Je ne considérai dès lors Rosalie que comme une soeur. Ce qui lui permit de trouver Emmett, et de le sauver de la mort. La famille Cullen s'était considérablement aggrandie, mais nous avions encore accueilli deux membres : Alice et Jasper, dotés chacun d'une faculté extraordinaire.

    Ce fut avec ce clan que je vécus la majeur partie de mon temps. Notre vie était calme, seulement dérangée par nos furtifs déménagements, toujours dans l'idée de paraître normaux aux yeux des humains. Notre absence de veillissement était un facteur de moindre importance comparé à notre peau d'albâtre qui brillait au soleil. Ainsi, nous nous sommes retrouvés dans une petite ville pluvieuse du nom de Forks, ou nous avons découvert l'existence des loup-garous, avec qui nous avons conclu un accord (aucun des deux clans ne dépassera les limites de son territoire ; les vampires ne devront pas mordre un seul humain, au péril de rendre cet engagement caduc). Nous avons quitté Forks avant que la suspicion ne se fasse ressentir.

    Quelque temps plus tard, nous nous sommes à nouveau installés dans cette ville.


    Une nouvelle année scolaire, une nouvelle année de monotonie complète.
    Qui pourrait bouleverser cet ennui éternel ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabella Swan

▌SHINY ADMIN▐ Because
you want to look like me ♥



Nombre de messages : 90
Age : 25
[ Love ] : Mon coeur ressemble actuellement à une boîte vide bien poussiéreuse.
[ Mood ] : Ma mère me manque, ma ville me manque, mais je vais bien, hein?
[ Quote ] : Il a dit que tu étais jolie, c'est presque insultant. Tu es beaucoup plus que ça.
Date d'inscription : 13/12/2008

Casier Judiciaire
[ Level ]: 3
[ Espèce ]: Human
[ Friends ]:

MessageSujet: Re: Edward Cullen   Sam 27 Déc - 18:27

Très bien, magnifique présentation (:
Tu es validée, et je te souhaite la bienvenue sur le forum.
Si tu souhaite que je te créé un avatar, dans le même genre que le mien,
il te suffit de m'envoyer une photo de Edward, et je te le fais (:
Bon jeu !

_________________
    CAUSE I WAS BORN
    TO TELL YOU I LOVE YOU
    AND I AM TORN
    TO DO WHAT I HAVE TO
    TO MAKE YOU MINE
    STAY WITH ME TONIGHT

    EDWARD & BELLA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deathly.hell.free.fr/index.php
Edward Cullen



Nombre de messages : 20
Age : 25
[ Mood ] : Indifférent
[ Quote ] : Je renonce à être sage. Désormais, je ferai que ce que je veux, et tant pis pour les conséquences.
Date d'inscription : 26/12/2008

Casier Judiciaire
[ Level ]: 3
[ Espèce ]: Vampire
[ Friends ]:

MessageSujet: Re: Edward Cullen   Sam 27 Déc - 18:34

Je te remercie, pour ta validation et puis pour tes conseils et ta proposition pour l'avatar ^^

Amusons-nous bien :P
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Edward Cullen   Aujourd'hui à 18:20

Revenir en haut Aller en bas
 
Edward Cullen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sarah Cullen
» Noter le kit du dessus
» [Résolu] virus via msn et hotmail
» Mettre la structure de mon forum en 3D
» Behind The Mirror recherche ses scénarios (Twilight/TVD/HP)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: BEFORE PLAYING♥ :: #Validées-
Sauter vers: